APPEL À CONTRIBUTION

#5 : CULTURE ET PERFORMANCE

Appel à contribution en cours

75%

Fin de l’appel à contribution : 01 avril 2021 | Colloque : 14 mai 2021 | Publication : Juillet 2021

Pour postuler, veuillez nous envoyer un mail. Nous vous prions d’expliciter en quelques lignes votre CV (études, expériences professionnelles, travail associatif) ainsi que votre proposition d’article et/ou de compte rendu de lecture (max 300 mots). Nous vous recontacterons au plus tard 3 mois avant la publication dudit numéro afin de vous confirmer votre participation. 

Texte de présentation et axes problématiques

À l’image de nos précédents numéros, cette nouvelle publication de Wonderground a vocation à reprendre à sa source un concept clé des sciences sociales, à travers une approche voisine du travail scientifique mais dont l’objectif est avant tout d’être audible et de s’insérer dans les termes d’un possible débat public. Pour ce faire, nous accueillerons à la fois les réflexions théoriques générales sur la notion de performance et sa spécificité dans une culture donnée du XXIème siècle, mondialisée ou non, et les cas d’études sur une forme précise de performance, pouvant à la fois relever du quotidien, du rituel ou de l’extra-ordinaire. Notre numéro précédent, portant sur le lien entre genre et culture, donnait un premier exemple de phénomène constitutif du quotidien s’accomplissant dans la performance, puisque le genre (en tant que catégorie d’identité) n’existe qu’à travers sa propre représentation et interprétation d’une norme.

Les propositions d’articles ou de comptes-rendus de lecture portant sur les performances artistiques, ou relatives à l’identité, aux relations interpersonnelles, aux rapports de domination, mais aussi aux pratiques numériques ou aux activités rituelles (religieuses, administratives, politiques, etc.) sont par exemple les bienvenues ; ces suggestions ne constituent bien sûr pas une liste exhaustive. Il s’agit finalement, par quelque angle disciplinaire, de réfléchir à la place de la performance dans nos cultures du présent et de l’immédiateté, où nombre de nos actes sont encouragés à être des monstrations, des mises en scènes, des représentations – autant de concepts dont on pourrait mesurer la distance avec celui de performance. Les propositions mobilisant des cas a fortiori de performativité, c’est-à-dire d’actes qui ne s’accomplissent et ne se réalisent justement qu’à travers la performance (tels que les actes cérémoniels, pouvant aller du mariage aux intronisations au Panthéon), seront également accueillies avec enthousiasme.